Conclusion

         Nous savons que le chocolat est un aliment très complexe, composé de nombreuses substances, dont la quantité diffère selon le type de chocolat. D’après tout ce que l’on a vu, certaines d'entre elles ont des effets sur le cerveau, car elles activent le circuit de la récompense. Cependant, elles ne sont pas présentes en assez grande quantité pour pouvoir provoquer une addiction. Le besoin de manger du chocolat, qui est assimilé à la dépendance, ne serait donc pas vraiment dû à toutes ces substances, mais plutôt au goût et à la texture de cet aliment, qui nous donnent envie d’en manger et procurent une sensation de plaisir. L’addiction au chocolat n’est donc dû qu’à notre gourmandise et ne peux pas être considéré comme une drogue.

 

Retour aux TPE

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site