Synthèse de Fleuryne

RICHER Fleuryne  AFIFI Nassera  MALKI Sakina

Première scientifique 2

Thème: L'Homme et la nature

Couplage disciplinaire: Sciences de la vie et de la terre/Physique-Chimie

Sujet: Le chocolat

Problématique: Le chocolat peut-il être considéré comme une drogue?

Au départ, nous voulions effectuer nos TPE sur les panneaux solaires, les écrans tactiles ou les bonbons. Nous avons finalement renoncé aux deux premiers sujets car la documentation sur ces thèmes étaient compliqués (peu de textes, difficiles à comprendre). Nous avons aussi renoncé aux bonbons car nous ne savions pas quelle problématique nous pourrions trouver. Nous avons assez vite pensé au chocolat car nous sommes d'assez grandes consommatrices et que nous trouvions ce sujet intéressant. J'ai tout de suite apprécié que nos TPE porte sur ce sujet. Fin septembre, nous avions trouvé notre problématique: Le chocolat peut-il être considéré comme une drogue?

Nous avons donc commencé à nous documenté sur ce sujet, et nous avons assez vite trouvé des renseignements intéressants. Nous avons choisi cette problématique car lors de nos premières recherches, nous avons trouvé que certaines personnes se disent dépendantes au chocolat. Nous voulions donc savoir si le chocolat pouvait vraiment rendre dépendant donc être considéré comme une drogue.

Début octobre, nous avons trouvé des idées d'expériences pour mettre en évidence l'amidon, le glucose et le magnésium. Nous avons réalisé ces expériences qui n'ont pas été très concluante, début février. En effet, nous n'avons pas pu prouver la présence d'amidon et de glucose. En revanche, nous avons obtenu un précipité de couleur foncé pouvant nous révéler la présence de magnésium avec de la soude. Mais le précipité d'hydroxyde de magnésium doit être blanc. Le précipité obtenu était peut-être foncé à cause de la couleur du chocolat.

Nous avons pensé à faire un site le 13 novembre et nous l'avons créé le 16. A partir de cette date, nous avons commencé à l'élaborer: choix du fond, de la disposition des menus, de l'écriture, rédaction de la page d'accueil...

Nous avons choisi de faire un site pour rendre notre travail plus accessible. Ce site pourra servir à de futurs élèves qui choisiront un sujet proche du notre.

Début décembre nous avons eu l'idée de faire un sondage pour savoir quel type de chocolat les gens préfèrent. Nous avons aussi eu l'idée de créer un album photo pour faire saliver les fans de chocolat devant leur écran.

Le site nous a pris beaucoup de temps car il y avait toute la construction à faire. Nous avons donc pris du retard au début car nous ne pensions pas que ce serait aussi long. J'ai surtout travaillé pendant les vacances car c'est à ce moment que j'ai eu le plus de temps pour me consacrer aux TPE.

Nous nous étions répartis le travail. Je me suis surtout occupée de la deuxième partie. J'ai aussi pris l'initiative de créer le lexique et les liens pour y accéder.

J'ai parfois eu du mal pour trouver des renseignements compréhensibles. En effet, les informations que j'ai trouvées étaient complexes, surtout lors de la recherche concernant le fonctionnement du cerveau et lors des recherches concernant les substances agissant sur le cerveau. Mais en cherchant j'ai réussi à trouver des informations plus claires, par exemple la vidéo sur le circuit de la récompense.

Je me suis autant impliqué dans ces TPE que les deux autres personnes avec lesquelles je travaillais. Nous nous sommes investis dans ces TPE car nous voulions que notre travail soit intéressant et parce que ce thème nous intéressait réellement.

Je trouve que les TPE nous sont utiles car c'est la première fois que nous avons autant de temps pour faire un travail, des recherches. Il a donc fallu apprendre à gérer notre temps, ce qui n'est pas forcément facile au début. Je pense qu'aujourd'hui, je gèrerai mieux ce temps en travaillant plus au début pour finir plus vite et avoir plus de temps pour les relectures afin de trouver les meilleures formulations possibles...

En étudiant la composition du chocolat puis en étudiant les effets du chocolat sur notre cerveau, nous pouvons dire que le chocolat ne peut pas vraiment être considéré comme une drogue car il n'existe pas de phénomènes d'addiction mais comme un aliment nous procurant du plaisir.

 

Revenir aux synthèses personnelles

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site